Archives de l'année 2008

Raaaaaaaaaaa…diohead !

La setlist du concert de Radiohead à Bercy est déjà sur ‘At ease’. C’était vraiment exceptionnel, Je me souviendrai longtemps de l’émotion qui m’a prise aux trippes au moment de l’enchainement Nude / Pyramid Song / Weird fishes Arpeggi, c’était quelque chose d’unique; Le silence de cathédrale pendant You and those Army? malgré les 15 000 pelerins dans la salle; Mes énormes frissons pendant there there, videotape, like spinning plate et where i end and you begin. Je suis encore un peu dedans donc j’ai pas grand choses de mieux à dire mais c’est certain, je me souviendrai longtemps de cette soirée.
Continuer à lire

With a buzz in my ears, I’ll play it endlessly

Le premier single du nouvel album de sigur rós vient de sortir et je suis positivement très beaucoup énormément de facon intégrale ravi. gobbledigook, Téléchargeable (presque) librement (il faut donner un email) sur sigruros.com, est une chanson joyeuse, spontanée, énergique et… adorable (et donc je l’adore). Le clip ne se trouve qu’en version « image arrétés » sur le youtube officiel, la version complète étant banni car complétement NSFW : elle figure, horreur, des gens nus avec des seins et des pénis (ah, SHOCKING) gambadant dans une fôret (VERY SHOCKING). Une fôret pas du tout islandaise en plus, car chacun sait qu’il n’y a que 4 arbres en islande (SUPER SHOCKING PRIME).

Tréve de plaisanterie, rien de vraiment vulgaire dans cette vidéo contrairement a bien des trucs trouvable sur mtv et donc je vous invite à aller dans la suite tripper sur le beat de orri, le batteur et voir des gens forniquer dans (avec) la fôret.

Continuer à lire

Encore !

Mardi dernier, Explosions in the Sky était à l’Elysée Montmartre… et moi aussi. 1h20 sans arrêt mais sans rappel, de musique instrumentale sans concession. Le post-rock est un genre un peu embouteillé aujourd’hui mais personne, selon moi, ne le réprésente mieux que les 4 texans. L’Expérience Explosions in the Sky varie entre la douceur cristaline de quelques notes de guitare et la violence d’un mur de son qui rempli l’espace (et l’esprit). En comparant cette prestation aux albums, ce spectre propre au compo du groupe se trouve encore élargi en live. Les frissons n’ont donc pas manqués pendant la soirée. Epuisant et puissant.

2510466982_a3dca8e6aa_2.jpg

(Photo Rod | Le-HibOO.com)

Une autre raison d’aimer l’Islande ?

Je vient de retomber sur ce graphique paru dans Science messurant le taux d’acceptation de l’evolution dans la population de 34 pays en 2005.

Continuer à lire

Give us back that hour !

Je profite de cette forcement courte grasse matinée dominicale, pour vous parler rapidement de la dernière signature du label Warp : Pivot.

Pivot, avant warp et les tracks que l’on trouve sur leur myspace, en 2005, c’était : « Make me love you« , un album post-rock IDM sans guitare mais avec des basses un peu ambient funky et drummy, ( whatever …, je sais pas décrire).

Un disque simple, beau mais pas étoufant et des tracks inoubliables. Je viens, par exemple, de faire l’expérience que « Montecore » permet de se sortir rapidement et de façon indolore d’un état larvaire post sommeil ayant tendance à se prolonger. Vérifié par 2 fois, en double aveugle et certifié par huissier de justice. Sur ce même album on trouvera également Kirsten Dunst (non, pas à poil, désolé), avec sa mélodie obsédante parce qu’elle a un p*t#in d’accord en trop (argggh) et des trucs chelous comme, « La mer » que Brian Eno écoute dans son bain en jouant avec son canard en plastique. Bref, euh, je recommande ce disque.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Arthur C. Clarke est mort

A l’âge de 90 ans, à Colombo, Sri Lanka ou il vivait depuis les années 50. J’étais trop jeune à l’époque pour la mort de Asimov mais là ca me fait vraiment quelque chose. Je ne crois pas à la vie après la mort et je pense que lui non plus mais il est certain qu’il inspirera encore longtemps par son oeuvre. Merci monsieur.

NB : Son dernier anniversaire et ses dernière paroles au monde, en décembre dernier.

Derniers Billets
A propos de ce site

Vous êtes sur le site personnel d'Enguerrand Leclerc (engy), web developpeur parisien.

Ce blog, à publication plus qu'irrégulière, créé en 2003, n'à aucun thème ou but précis autre que satisfaire l'ego de son auteur. Donc n'essayez pas de lire les archives, de faire de recherche (à votre gauche) ou de prendre contact avec lui. Merci.